mardi 15 janvier 2013

Les Galets Crochet de mon enfance - La Roque Jaune






Galets



Réville éternité.




Oubliée depuis longtemps, cela me revenait par bribes. Ma jeunesse enfouie.
Et puis un jour, il y a maintenant deux ans de cela, l’envie, un besoin inextricable, irraisonné, me tenailla. Retourner à Réville…

Une première fois, suivie rapidement d’une seconde…





La Roque Jaune



Bien sûr, les défenses de mammouth s'étaient envolées. La grande maison jaune, notre voisine… Mes yeux d’enfant la voyaient plus grande, et, peut être à cause de la végétation devenue envahissante, dans un premier temps, je ne la reconnu pas.
Son état me déçu. Néanmoins, une certaine magie n’avait pas disparu.



La Roque Jaune II


Le garçonnet se tenait là, des galets dans les mains. Le vieil homme, bourru et volontairement exclu lui avait demandé de déguerpir, ce que l’enfant avait fait sans tarder et pourtant, les perroquets parfois bigarrés et autres grenouilles formolisées, ne cessaient d’envahir son imagination.

Curiosités


Je trouvais la démarche légèrement inconvenante, il posa les galets là, je ne m’éternisais pas, ayant bien d’autres choses à penser.
Que cette idée m’apparut saugrenue.


Le temps passa.


MCI Janvier 2013

Photo ©François Goudier (ici)
Réalisation ©Catherine de Chabaneix pour Marie Claire Idées


Parution Marie-Claire Idées n°94 - janvier/février 2013



Et je revins.


Sans mot dire, l’enfant me retrouva. De mon côté, je m’étais mise en besogne, je ne m’en épandais pas. Il reprit son bien devenu précieux.
Peut-être avais-je croisé le vieil homme aussi… Me reconnut-il, mon professeur de paléontologie, et de bien d’autres disciplines ?

Quarante ans de ma vie défilèrent en cet instant. Un éclair, un simple échange de regards furtifs.




Je savais que, désormais, le vieux maître ouvrirait les portes de l’avenir.





La Roque Jaune III





Texte / Words : Christophe Orange











La Roque Jaune



5 commentaires:

  1. Ils me donnent des envies, tes rochers! Trop trop beaux! :)

    RépondreSupprimer
  2. Très beau billet, belle mise en scène de ces jolis galets.

    RépondreSupprimer
  3. en regardant tes galets je me suis souvenue pourquoi je voulais en prendre au bord du lac Léman :)
    mais j'ai pas pris :)

    joli texte nostalgique!

    RépondreSupprimer
  4. C'est très beau, le texte bien sûr, les souvenirs et ces galets, comme des étoiles de mer....J'ai acheté ton livre, je le regarde souvent, je voyage un peu et je m'en inspire, pour les jours qui viendront....Bravo pour ton joli monde....

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...